> page Syrie-Jordanie<
 
           
 
  SYRIE - JORDANIE : Mer Rouge    
  CIRCUIT 13 JOURS / 12 NUITS    
 



       
       
    Mosquée des Omeyyades    
       
       
 
       
 
    JOUR 1 :  Arrivée à Damas  
   
 

Arrivée à Damas, accueil par votre guide, assistance pour l’obtention du visa. Transfert à l’hôtel.

Dîner et nuit à Damas.

 
       
    JOUR 2  :  Damas  
   
 

Petit déjeuner à l’hôtel. Départ pour la visite guidée de la capitale de la Syrie, Damas. Déjeuner en cours de visite.

Le Musée National : Sa visite permet d’avoir une vue d’ensemble sur les civilisations qui se sont succédées en terre syrienne. Il recèle des statues, des sceaux, des bijoux, des masques, des mosaïques, des tablettes et des tissages venus des plus importants sites du pays.

La Mosquée des Omeyyades : Située au cœur de la Médina, la mosquée se distingue par sa salle de prière, sa cour et par ses murs revêtus de mosaïques.

Le Palais El-Azem : Non loin de la grande Mosquée, dans le labyrinthe du souk se trouve le palais El-Azem. On le considère comme le modèle somptueux de la demeure damascène dont la simplicité et la sobriété extérieures ne laissent rien soupçonner d’un intérieur beau et riche, possédant de nombreuses variétés de fleurs, d'arbres fruitiers et des jets d’eau.

L’église Saint Ananie : Elle revêt une importance toute particulière car elle est attachée au souvenir de Saint Paul. Avant sa conversion au christianisme il eut ici une vision qui l’aveugla pendant plusieurs jours et qui lui donna une foi inébranlable.

Dîner et nuit à Damas.

 
       
   
 
    JOUR 3  :  Damas – Maaloula – Crac des Chevaliers – Ougarit – Lattaquie  
   
 

Petit déjeuner à l’hôtel. Départ en direction de Maaloula. Visite du monastère de Saint Serge de Maaloula. Ce monastère, dont le nom syriaque signifie « l’entrée », semble être accroché aux rochers. Ici la langue araméenne, la langue du Christ, est toujours parlée.

Continuation vers Al-Hosn. Après-midi, visite du Crac des Chevaliers. Déjeuner en cours de visite.

Les croisés en firent l’élément de base de leur système de places fortes sur la côte. Cette citadelle est si vaste et si inexpugnable qu’elle est devenue le symbole de toute une époque de luttes sanglantes entre musulmans et croisés... Elle couvre trois hectares et compte treize grandes tours. Elle est un exemple sublime de l’architecture de l’époque des croisades. C’est l’architecte français Paul Deschamps qui a restauré le Crac en 1936.

Reprise de la route vers Ougarit, ville côtière située au Nord de Lattaquié.

Ougarit est devenue célèbre grâce à la découverte de tablettes du plus ancien alphabet consonantique connu à ce jour. Le premier habitat, un gros bourg fortifié, remonte au VIIIe millénaire av. J.-C. Les deux immenses palais, constructions plus tardives, ont livré des dépôts d'archives et de textes littéraires, attestant d’une étonnante diversité de langues et de cinq systèmes d'écriture, dont l'écriture alphabétique consonantique ougaritique qui date du XIVe siècle av. J.-C.

Dîner et nuit à Lattaquié.

 
       
 
       
       
    Krak des Chevaliers    
       
       
 
    JOUR 4  :  Lattaquie – Chateau de Saladin – Saint Simeon – Alep  
   
 

Petit déjeuner à l’hôtel. Départ en direction du Château de Saladin.

Magnifique citadelle bâtie par les Francs au milieu des forêts, sur un piton rocheux. Elle permettait de contrôler les routes venant de et allant vers Lattaquié.

L'histoire de cette place forte est longue : les Phéniciens avaient déjà fortifié l'endroit, Alexandre le Grand s'en empara, ainsi que les Byzantins quelques siècles plus tard. Ce sont les croisés qui, au XIIe siècle, donneront au château son aspect actuel. À l'époque, il s'appelait "Château de Saône" (du nom d'un croisé). Son nom actuel n'a été attribué qu'en 1957, en commémoration de la prise du lieu par Saladin en 1188.

Reprise de la route direction Nord, arrêt à Saint Siméon, pique nique. Visite du site.

Saint Siméon est un lieu dédié à l’ermite à la colonne. Siméon, abandonnera son activité de berger à l'âge de 13 ans pour se consacrer à Dieu. Il vécut toute sa vie de façon austère, effectuant de nombreux jeûnes et passant de longues et récurrentes périodes sans contact avec le monde. C'est au sommet d'une colonne dont la surface de la plate-forme ne lui permettait ni de se coucher ni de s'asseoir qu'il passa les 40 dernières années de sa vie. D'où son appellation Siméon le Stylite. La basilique construite à sa mémoire est considérée comme l’une des plus belles d’Orient.

Reprise du véhicule pour se rendre à Alep.

Dîner et nuit à Alep.

 
       
 
         
       
    Saint Siméon    
 
    JOUR 5  :   Alep  
   
 

Petit déjeuner à l’hôtel. Visite de la deuxième ville de Syrie.

Métropole florissante depuis le IIIe millénaire avant J.-C., Alep dispute avec Damas le titre de plus vieille ville du monde continuellement habitée. La vieille ville possède sans nul doute les plus beaux souks du Moyen Orient.

La citadelle : Elle se dresse au milieu de la ville et la domine du haut de ses cinquante mètres. Elle compte des tours admirablement conçues et se distingue par ses entrées réalisées avec perfection et ses portails en fer.

Au déjeuner, spécialités syriennes dans un restaurant typique.

Les caravansérails : Ils étaient destinés à l’hébergement des commerçants en déplacement et à leurs marchandises. Ils sont réputés pour leurs façades décorées, leurs hautes entrées en arc et leurs énormes portes en bois qui se refermaient dès la tombée de la nuit…

Les anciens souks couverts d’Alep : Ils se distinguent par leurs voûtes en berceau et leurs énormes coupoles. La plupart remontent au XVe et XVIe siècles. Ce sont de véritables musées vivants qui nous offrent une image fidèle de ce que furent les quartiers commerçants et de l’animation qui y régnait au Moyen Âge. Chaque souk est spécialisé dans la vente d'un type de produit. Dans les charmants souks on peut également trouver des objets d’artisanat authentique bédouin sans oublier des tapis, des tissus et de nombreuses variétés de délices à déguster comme les fameuses pistaches d'Alep, les pâtisseries à base de miel, les amandes et les fruits secs qui rendront heureux les plus gourmands. Vous y ferez le plus beau shopping d’Orient...

Alep est aussi très réputée pour la finesse de sa gastronomie. Comme dans tous les endroits où l'on rencontre un important brassage de populations et de cultures, on y trouve une cuisine très riche aux saveurs les plus variées.  La cuisine d'Alep a subit entre autres les influences de la cuisine arménienne, turque, libanaise et proprement syrienne.

En fin d’après-midi, possibilité de se relaxer dans un hammam.

Dîner et nuit à Alep.

 
       
 
         
       
    Alep    
 
    JOUR 6  :  Alep – Apamee – Hama – Palmyre  
   
 

Petit déjeuner à l’hôtel. Départ en direction de Apamée.

La ville d’Apamée fut fondée vers 300 avant J.-C. et devint une cité florissante. Des grandes figures de l’histoire y séjournèrent : Cléopâtre, Marc Antoine, Septime Sévère et l’empereur Caracalla. La cité se distingue par ses longs remparts et par son artère principale bordée de colonnes torsadées, ainsi que par son théâtre romain, un des plus grands théâtres antiques connus, dont la scène mesure plus de 145 mètres.

Continuation de la route vers le Sud et arrêt à Hama pour admirer ses fameuses norias: grandes roues de bois, installées au bord de l’Oronte et qui n’ont cessé de tourner depuis le XIVe siècle afin d’élever l’eau à répartir dans la ville. La beauté rustique de ces vieilles machines est saisissante, leur chant régulier semble venir du fond des âges. Déjeuner en cours de route.

Arrivée à Palmyre en fin d'après-midi.

Celle que les Romains baptisèrent Palmyre (la cité des palmiers) et que les Syriens appellent Tadmor (miracle en araméen) est la plus importante oasis du désert syrien. Située à 240 km de Damas, Palmyre est la ville de tous les superlatifs. Elle surgit au milieu de sables d’or qui s’étendent à l’infini. Une oasis de colonnes, de vestiges et de palmiers qui nous témoigne de la splendeur de cette ville qui fit, un jour, trembler Rome…

Dîner typique, mensaf, sous une tente bédouine et nuit à l’hôtel.

 
       
 
         
       
    Apamée    
 
    JOUR 7  :  Palmyre – Damas  
   
 

Les lève-tôt profitez-en... Le soleil fait alors son apparition, donnant aux colonnes des couleurs changeantes.

Petit déjeuner à l’hôtel. Visite de Palmyre.

Le temple de Bel : Il était pour les Palmyréniens ce que Zeus était pour les Grecs. Son temple est le plus grand et le plus majestueux édifice de Palmyre, exemple unique de fusion entre le style gréco-romain et l’architecture d’inspiration orientale.

Le théâtre et la grande colonnade traversant la ville sur plus d'un kilomètre par laquelle passaient les caravanes arrivant du désert.

Les tombeaux dont des tombeaux tours, des tombeaux creusés, tombeaux temples ou tombeaux individuels.

Le travail combiné de l'Unesco et de nombreuses missions archéologiques ont permis de faire surgir les ruines des sables et de les présenter aux visiteurs dans un excellent état de conservation. Le visiteur a le privilège d'y déambuler selon ses humeurs et ses envies, à toute heure du jour et de la nuit. L’aube est sans doute le moment le plus magique mais rares sont les courageux qui s'aventurent à quitter l'hôtel à la première heure pour une balade matinale dans les ruines.

Déjeuner et retour à Damas pour une dernière balade dans la vieille ville et un inoubliable shopping dans les souks de Damas.

Dîner et nuit à Damas.

 
       
 
         
       
    Palmyre    
 
    JOUR 8  :  Damas – Bosra – Jerash – Amman  
   
 

Petit déjeuner à l’hôtel. Départ en direction du Sud de la Syrie.

Visite de Bosra, une ville très ancienne, déjà citée dans les inscriptions de Akhenaton, au XIVe siècle avant J.-C. Le plus important de ses monuments est le fameux théâtre romain (IIe siècle après J.-C.), l'un des plus beaux et des mieux conservés au monde. Il mesure 45 mètres de long et a une profondeur de 8 mètres. Ses gradins peuvent accueillir dix-sept mille spectateurs.

Passage de la frontière et continuation du voyage en Jordanie. Déjeuner en cours de route.

Arrêt à Jerash, visite du site.

Deuxième site touristique du pays après Petra, Jerash devint  une cité très importante à partir de la conquête romaine  (64-63 av. J.-C.) jusqu’à devenir l’une des plus grandes villes de la Décapole vers la fin du Ier siècle  après J.-C. La ville atteint un niveau de richesse considérable ; les restes des imposants travaux publics et des monuments encore visibles aujourd’hui en sont le témoignage le plus éloquent.

Arrivée à Amman. Les romains l’appelaient Philadelphia. Elle fut l'une des villes les plus importantes de la province romaine d’Arabie. Vous pourrez y découvrir l’ancienne citadelle et l’amphithéâtre romain. Possibilité de visiter le musée archéologique et le musée des arts et traditions populaires.

Dîner et nuit à Amman.

 
       
 
         
       
    Bosra    
 
    JOUR 9  :  Amman – Madaba – Mont Nebo – Kerak –Petra  
   
 

Petit déjeuner à l’hôtel. Petit déjeuner à l’hôtel. Départ par la "Route des Rois" en direction de Madaba. Dans l’église grecque orthodoxe de Saint Georges de Madaba vous pourrez admirer la carte en mosaïque de la Palestine.

Vous rejoindrez ensuite le Mont Nébo.

C’est le site le plus vénéré de Jordanie puisque Moïse y aurait été enterré après avoir contemplé la Terre Promise. Dans le sanctuaire de la mort de Moïse et dans l’église Saint Lot et Saint Procope, se trouvent des mosaïques en parfait état de conservation.

Déjeuner en cours de route. Continuation en direction de Kerak, également située sur l'ancienne "Route des Rois". C'est sur le territoire de cette ville, citée dans la Bible sous le nom de Qer Harreseth, que fut construite une importante citadelle croisée, le Crac des Moabites. Dans la littérature, cette forteresse est souvent confondue avec le Crac des Chevaliers.

Continuation de la route vers le Sud et arrivée à Petra en début de soirée.

Pétra fut la capitale des Nabatéens, un peuple sémitique originaire d'Arabie. Ils s'installèrent dans ce lieu à partir du VIe siècle av. J.-C. Le site, constitué d’environ 600 monuments taillés dans le roc, s'étend sur un domaine d'environ 6 km sur 3 km.Pétra est l'un des lieux magiques comme il en existe peu dans le monde. Ce «  chaos de roches » (sens de Petra en grec) façonné par le vent, le sable et l'eau est à l’origine d’un mélange de couleurs extraordinaires.

Dîner et nuit à Petra.

 
       
   
 
    JOUR 10  :  Petra  
   
 

Petit déjeuner à l’hôtel. Journée consacrée à la visite du site de Petra. Déjeuner en cours de visite.

Le "Trésor" (Al-Kanaz, en arabe) : Il s'agit d'un gigantesque tombeau royal qui mesure 3 0m de large et 43 m de haut. Celui-ci est creusé à même le roc et a alimenté l'imaginaire de nombreux artistes et romanciers. Il fut construit par les Nabatéens au 1er siècle avant J.-C. Il est inévitablement le point d'orgue d'une visite à Petra.

Le Siq : C’est un canyon étroit, d'une largeur de 3 à 11 mètres, et profond par endroit jusqu’à 100 mètres. Il fut creusé par les grains de sable transportés par le vent et qui ont érodé la roche très friable.

Les Tombeaux royaux : La Tombe à l’Urne, qui tire son nom de la petite urne située en haut du fronton des colonnades. La Tombe de la Soie, qui doit son nom aux veinures de la roche et aux couleurs douces du grès. La Tombe de Sextus Florentinus, érigée en l’honneur du gouverneur romain de la province d’Arabie en l'an 130.

El Deir : Le plus grand monument de Petra. On y accède par un escalier de 800 marches taillées dans la roche. La Tombe aux Lions, ainsi appelée à cause de deux sculptures de lions qui veillent à l’entrée.

Le Théâtre : Il fut creusé à l’époque du Christ par les Nabatéen et ensuite agrandi par les Romains.

Dîner et nuit à Petra.

 
       
 
         
       
    le siq de Petra    
 
    JOUR 11  :  Petra – Wadi Rum – Amman  
   
 

Petit déjeuner à l’hôtel. Départ en direction du mythique désert de Wadi Rum.

Le Wadi Rum est associé à la mémoire de T.E. Lawrence, qui s'y établit avec les troupes de la Révolte Arabe en 1917. Lawrence d'Arabie a laissé des descriptions émerveillées de cette "cathédrale à ciel ouvert" dans son livre Les Sept Piliers de la Sagesse.

Promenade en 4x4 dans le désert. Déjeuner et retour à Amman.

Dîner et nuit à Amman.

 
       
 
         
       
    Wadi Rum    
 
    JOUR 12  :  Départ de Amman  
   
 

Petit déjeuner à l’hôtel. Transfert à l’aéroport selon l’heure de votre convocation, envol sur vol régulier.

 
       
  Pour plus d'informations,
veuillez nous contacter